top of page
  • voiraudelahypnose

La parole de Judith Godrèche: ce que disent les réactions !

Dernière mise à jour : 3 mars

Judith Godrèche a pris la parole pour dénoncer les actes délictueux venant de deux réalisateurs alors qu’elle était mineure. Je ne reviens pas ici sur ce qu’elle dénonce vous pouvez très facilement l’écouter ou la lire ici ou là.


Contexte et Motivation

Je choisis ce sujet parce qu’il correspond à la matière de mes accompagnements, c'est-à-dire les relations toxiques mais aussi tous les procédés, tous les jeux psychologiques qui mènent à ces relations. J’aimerais m’attarder plus particulièrement sur les réactions que cela à provoqué chez les spectateurs, lecteurs, commentateurs.


Analyse des Réactions

Réaction 1: "Vous devriez porter plainte contre vos parents ! Ils ne vous ont pas protégée "

Cette objection s’entend bien sûr et pour être parent moi-même, il me semble évident que nous faisons tout pour protéger nos enfants. Dans ce commentaire il y a deux choses, la première: une incapacité à entrevoir que nous sommes tous des parents différents, que nous vivons tous dans des conditions, des époques, des cultures, des éducations différentes. Que parfois les couples se séparent, passent plus de temps à gérer leurs problèmes. Parfois le noyau familial éclate. Moi-même j’ai quitté le foyer et j’ai durant un temps perdu la possibilité d’observer, surveiller entourer mieux mon dernier qui avait 15 ans. Parfois certains parents sont démissionnaires simplement pour “faire plaisir” à leurs enfants, pour soi- disant aider l’enfant à réaliser un rêve. Et bien mal placés les parents d’aujourd’hui qui font la leçon aux parents des années 80 (époque des faits) que savent ils de leurs enfants aujourd’hui? Les protègent- ils vraiment ? Que font leurs jeunes ados lorsqu’ils rentrent de cours ? Ne leur ont-ils pas offert dès le plus jeune âge un téléphone avec les réseaux sociaux et tous les dangers qui vont avec, la pornographie, la pédo-criminalité, l’embrigadement, la possibilité de se filmer et de se montrer sans en connaitre réellement les dangers car comme Judith pas assez matures ? Ne leur laissent ils pas accès à Tik Tok ?

Le deuxième point de ce commentaire est le déplacement de l’acte condamnable et de ce fait dédouaner l’auteur. Je vous donne un exemple, j’ai été de longues années hôtesse, je rentrais souvent très tard ou je partais très tôt en transports en commun pour rejoindre la gare du nord, parfois habillée en uniforme pour gagner du temps parce que c’est déjà si difficile de gérer en plus une famille nombreuse . Mon conjoint ne s’est jamais soucié de moi, jamais inquiété et donc jamais rien mis en place pour me protéger. Si j’avais été agressée, est-ce contre lui que j’aurais porté plainte ? Qui la loi aurait-elle puni ? Même s’il est regrettable que mon conjoint n’ait pas eu la volonté de se soucier de moi, c’est absolument un autre sujet. Ce qui ne doit pas avoir lieu c’est l’agression, nous devons pouvoir vivre en société sans craindre la violence de nos frères humains et peu importe l’heure, le lieu, l’âge, l’uniforme, le fait d’être une femme etc …


Réaction 2: "Elle veut faire parler d’elle parce que sa carrière est en berne" et "Elle à bien profité de ces réalisateurs sans eux elle ne serait rien"


Que peut-on voir ici ? Une réaction d’aigreur qui malheureusement vient majoritairement des femmes. Ces commentaires qui sont purement du réactionnel, c’est à dire sans faire un tout petit pas de côté en laissant un peu de temps pour permettre la réflexion, expriment un patriarcat infusé dans la femme elle-même qui est conditionnée à penser que sans les hommes, sans la notoriété de ceux-ci, une femme n’est “rien” (la violence de ce mot). Ces femmes pensent elles d’elles-mêmes qu’elles ne sont rien si elles ne sont pas dans la lumière? L’histoire a t elle démontré d’une manière ou d’une autre qu’une femme qui s’oppose au système, qui dénonce celui ci y a trouvé un quelconque avantage professionnel ou personnel ? Si vous, en tant que femme vous avez eu cette première réaction, ne vous culpabilisez pas mais prenez conscience que c’est un conditionnement en vous, une programmation qui vous fait résister au changement et même en vouloir à celles qui ont le courage de monter au créneau parce que notre inconscient est toujours alerté par le changement. Que va t -il se passer si tous les repères changent ?


Réaction 3: "Pourquoi maintenant ?" et "Mais elle est restée 6 ans avec lui"


Que c’est bien mal connaître tous les mécanismes de l’emprise et de la mémoire traumatique. Pourtant à notre époque on ne peut pas dire qu’il est difficile de trouver les informations, pas besoin d’aller en bibliothèque comme à mon époque et faire des recherches dans de nombreux livres, d'autant plus que le sujet était très peu documenté, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Je vous donne une toute petite définition de l’emprise juste en dessous et lorsque l’un des deux à 40 ans que l’autre en a 14, qu’il a une notoriété, une aura, un pouvoir et qu’il en joue, il y a assujettissement même si en apparence il y a consentement.


“ L'emprise est un mécanisme, un système qui régit une relation entre, au moins, deux personnes, l'une ayant toute autorité, toute puissance et tout contrôle et l'autre étant dans la complète soumission, avec perte d'esprit critique, de libre-arbitre, de capacité de pensée et de choix.” Faut il rappeler ici que le cerveau atteint sa maturité à 25 ans, je n’ai même pas envie d’aller plus loin dans des explications, il n’y a rien d’autre à dire, tout est là. Elle est restée 6 ans mais parce qu’il a bien voulu surement que cela se passe ainsi, il devait avoir en vue une ou des autres proies plus jeunes pour la laisser s’échapper. Je suis restée 29 ans dans une relation aux mécanismes toxiques, lorsque ceux là sont mis en place, ils ne permettent pas la lucidité nécessaire au libre arbitre et mon histoire à débutée j’étais juste majeure mais Judith avait 13/14 ans !

La prise de parole prend beaucoup de temps, parfois même ne s’exprime jamais, là encore il est facile d’aller se renseigner sur le sujet car dans d’autres circonstances de votre vie vous y avez peut être été sujet. Concernant Judith elle a fait des tentatives de prise de parole par exemple dans un livre publié au titre de “Point de côté” dans lequel elle exprime son histoire de manière détournée mais qui au début des années 90 n’a pas été entendu. Oui, une parole doit être reçue et crue pour qu’elle puisse s'exprimer.


Réaction 4: Toutes les femmes qui se comparent: “Moi je n’ai jamais accepté une promotion canapé” “J’étais très mature et je savais très bien ce que je faisais à cet âge là”


C’est une réaction très classique qui se manifeste toujours au début de thérapie avec ceux que j'accompagne et par laquelle je suis passée. C’est la réaction du “moi je” ! 

Moi je n’ai pas cédé, moi j’étais forte, moi j’ai dénoncé, moi je, moi je …

Oh que le personnage que nous sommes à besoin de reconnaissance et quel ego. Là ce qui se dit c’est “regardez moi, voyez la belle personne que je suis, les valeurs que moi j’ai et qu’elle n’a pas”. Parce que nous avons des blessures émotionnelles inconscientes, nous n’arrivons pas à voir les choses en dehors de celles- ci.

Il est nécessaire de guérir nos blessures émotionnelles pour enfin accueillir la parole des autres au-delà de notre prisme, comme il est dit en PNL, notre carte n’est pas le territoire.


Réaction 5: "C’est parce qu’elle voulait réussir" et "Elle n’a pas subi puisqu’elle a même participé à l’écriture de certaines scènes"


Faisons un petit flash back, repartons dans nos souvenirs (même s’ils sont trompeurs) et dans ceux de nos enfants (pour ceux d’entre vous qui ont de grands enfants). Nous avons 13 ou 14 ans, moi je suis très grande fan de Michael Jackson, je ne veux absolument pas être chanteuse mais malgré tout je me projette sur scène, je connais tout de lui, je fantasme les choses, c’est le propre de l’adolescence. Ma fille, elle, est passée par la Kpop (pop coréenne), je l’accompagnais en cachette pour qu’elle aille danser des chorégraphies avec des plus âgées ainsi qu'aux concerts. Ma fille et moi avons totalement quittez cet état “fanatique” mais imaginons que nous ayons pu toucher du doigt ce qui a ce moment là était un rêve et qui doit le rester, que se serait-il passé ? Prises dans ce qui nous faisait le plus vibrer à ce moment là, aurions nous vu les dangers ?Aurions nous été capable d’avoir la lucidité de remettre en question d’aussi grandes stars ? C’est la même chose pour Judith, son rêve, normal dans une construction adolescente, à toucher sa réalité et c’est l’adulte, la star qui doit avoir les réactions saines.


Réaction 6: "Présomption d’innocence" et "C’est parole contre parole"


Certains prônent la présomption d’innocence et que cela fait 35 ans et donc qu’on ne peut pas vérifier les faits : “c’est parole contre parole”

Ce qui est tout à fait vérifiable ce sont les propos de Benoît Jacquot dans une émission ou il ne cache pas son attraction et l’utilisation de son métier, de son aura pour piéger les très jeunes filles, ses propos sont filmés donc CQFD. Il y a aussi l’ensemble de la profession qui observait un couple formé par une jeune fille de 14 ans avec un homme de 40 ans, qui connaissait les penchants de ce réalisateur et qui a détourné le regard, qui a laissé faire. Et puis maintenant il y a d’autres témoignages donc non ça n’est pas vraiment parole contre parole.


Réaction 7: Comparaisons avec d'autres cas célèbres


Je termine par tous ceux qui prennent pour exemple le couple Macron et Céline Dion et son mari René. Qui traitent Brigitte Macron de pédophile et qui remarque qu’il y a deux poids deux mesures. Comme vous avez pu le constater dans cet article, je suis engagée pour défendre la parole des victimes et prendre conscience des mécanismes qui sont à l'œuvre autour de l’emprise, du consentement et je suis pour la protection de notre jeunesse. Mais que vous arrive-t-il ? d’être à ce point déconnecté de vos ressentis, de votre ouverture de cœur ? Dénoncer des abus ne doit pas nous éloigner de notre capacité à aimer. Cela ne doit pas nous empêcher de voir les beaux sentiments, les belles choses, les belles amitiés. Ne pas voir le mal en tout, ne pas salir tout ce qui nous est donné d’observer.

Qu’est ce que la pédophilie ? C’est un trouble psychologique, la personne est très attirée sexuellement par des filles ou des garçons enfants ou prépubères et c’est obsessionnel donc cela n’arrive pas qu’une seule fois et le ou la pédophile n’est plus attiré par l’enfant une fois devenu adulte. Donc que dire de Mme Macron qui avait des enfants, une vie très confortable dans un milieu très bourgeois et jugeant qui a donc remis toute sa vie en question par amour, qui a mis 10 ans avant de vivre avec Mr Macron. Que je sache il n’y a eu aucune plainte envers elle avant sa rencontre avec Emmanuel, ni aucune plainte après. Un pédophile ne se marie pas avec sa “proie” ! Quant à Mr Macron jeune et brillant, s’afficher avec une femme bien plus âgée aurait pu être vu par lui comme un fil à la patte. La fille de Mme Macron dit cela à propos du couple que forme sa mère avec Emmanuel : “Pour moi l’amour est symbolisé par la présence de ma mère et d’Emmanuel dans la même pièce”

L’histoire est la même pour Céline Dion, alors ouvrez vos chakras, comme on dit, il y a des exceptions et l’amour existe au delà de certaines barrières et de certains conditionnements. Il nous est possible d'observer cela en dehors des idées, des choix et des gouts des personnages aussi éloignés soient ils des nôtres. Il ne faut pas tout mélanger !



Il est essentiel d’observer tout ce que ces prises de parole viennent remuer en nous, en prendre conscience, laisser du temps, sortir du réactionnel et guérir nos blessures émotionnelles.


Opmerkingen


bottom of page