top of page
  • voiraudelahypnose

Au-delà de la Gentillesse : Dépasser les Étiquettes et les Pièges de la Victime dans les Relations

Dernière mise à jour : 10 nov. 2023

Lorsque nous naviguons sur les réseaux sociaux, il n'est pas rare de voir des commentaires où des personnes se caractérisent comme "trop ​​gentilles". Pourtant, derrière cette apparente vertu se cachent parfois des complexités plus profondes. Dans cet article, nous allons explorer comment l'étiquette de "gentil" peut influencer nos relations et nous maintenir dans des schémas malsains.

Les Pièges de la Gentillesse


Être "trop ​​gentil" peut paraître positif, mais cela peut parfois mener à des situations difficiles. Lorsque nous nous identifions principalement à cette qualité, nous risquons de sacrifier notre propre bien-être pour le confort des autres. L'absence d'assertivité peut nous conduire à accepter des situations toxiques pour éviter les conflits. Au lieu de créer des relations équilibrées, cela peut nous faire glisser dans le rôle de victime ou d'infirmière.


L'Humilité et la Reconnaissance des Failles


Je parle souvent d'humilité dans mes accompagnement et cela peut surprendre concernant la "victime" dans une relation toxique mais l'humilité diffère de la gentillesse en ce sens qu'elle ne cache pas les imperfections. Reconnaître nos failles et vulnérabilités est un acte de courage, pas de faiblesse. Lorsque nous nous ouvrons à nos propres limitations, nous créons un espace pour la croissance personnelle et la connexion authentique avec les autres. La véritable humilité nous libère des attentes irréalistes de perfection.


Le Triangle de Karpman et la Victime


Le Triangle de Karpman décrit les rôles de victime, persécuteur et sauveur qui peuvent se développer et entrainer des relations dysfonctionnelles. L'étiquette de "gentil" peut nous faire entrer dans le rôle de la victime, où nous sommes susceptibles d'accepter les mauvais traitements et de chercher des sauveurs extérieurs. Ce schéma nuit à notre confiance et à notre capacité à assumer la responsabilité de nos émotions.


Dépasser les étiquettes et les rôles


Pour sortir de ces schémas malsains, il est essentiel de dépasser les étiquettes et les rôles préétablis. Cultiver l'assertivité signifie exprimer nos besoins et limites de manière respectueuse. Cela peut être difficile au début, mais cela permet de construire des relations basées sur l'honnêteté et le respect mutuel. En assumant la responsabilité de nos émotions, nous évitons de rester piégés dans le rôle de la victime.

En somme, être "trop ​​gentil" peut masquer des dynamiques relationnelles complexes. En sélectionnant l'humilité plutôt que l'étiquette de gentillesse, nous embrassons notre humanité et ouvrons la porte à des relations authentiques et équilibrées. Se libérer des rôles de victime dans le Triangle de Karpman nécessite du courage, mais cela nous permet de créer des liens plus profonds et plus sains avec les autres. Alors, abandonnons les étiquettes et construisons des relations basées sur la vérité et la croissance personnelle. Il n'est alors plus nécessaire de se définir comme "trop gentille"!

Komentarze


bottom of page